BIO/RESUME

mars 18, 2014

Download CV EN

Thibault Brunet (1982, French) is a virtual photographer represented by the Binome Galery in Paris and Heinzer-Reszler in Lausanne. His work plays with the codified genres in photography to question our relationship to virtuality in a society where reality as a whole is being digitalized.

Shortly after graduating from the Ecole supérieure des Beaux Arts in Nîmes, he distinguished himslef from 2008 with outstanding series based on video games. For several years, Thibault has travelled through virtual worlds with his camera looking for landcapes – Vice City  – and faces - First Person Shooter.

This work draw the attention of several institutions and competitions : in 2012 the artist was selected for the Photo Month in Paris, Berlin and Vienna and was amongst the finalist of the Aperture Foundation Price 2012 in New York and the Talents FOAM 2013 in Amsterdam. His work is also present in prestigious collections such as the French National Library (BNF) and the Elysée museum.

In 2014 Thibault took part to a collective project, France(s) Territoires Liquides. With his «Typologie du virtuel», he selected in Google Earth buildings that were coproduced by anonymous individuals, hence shedding a light on the desire to leave a trace in the digital world. The images were exhibited at the Tri Postal museum in June 2015 and the Biennale de Lyon in Septembre 2015.

Thibault embraced a new approach for the PMU Carte Blanche 2014 at the BAL and worked on the digitalization of the real world using a 3D scan. Since then, this project has been ongoing with the technological partnership of Leica for the series « Territoires circonscrits » and exhibited for the first time in November 2015 at the Binôme Gallery.

In parallel, Thibault is working on the publication of two photography books : Typologie du virtuel is to be released in October 2016 (ed. La Pionnière) and Inexplorations is to be released in 2017.

 

Thibault Brunet (1982, Français) est un artiste représenté par la Galerie Binôme à Paris et Heinzer-Reszler à Lausanne. Son travail joue avec les genres codés de la photographie concernant la relation avec la virtualité dans une société où la réalité dans son ensemble est numérisée.

Peu de temps après avoir été diplômé de l’École supérieure des Beaux-Arts de Nîmes, il s’est distingué à partir de 2008 par des séries remarquables basées sur des jeux vidéo. Pendant plusieurs années, Thibault a voyagé à travers des mondes virtuels avec son appareil photo à la recherche de paysages – Vice city – et visages –First person Shooter.

Cette oeuvre attire l’attention de plusieurs institutions et concours : en 2012, l’artiste a été sélectionné pour le Mois de la photo à Paris, Berlin et Vienne et a été parmi les finalistes du Prix de l’Aperture Foundation 2012 à New York et de The Talents FOAM 2013 à Amsterdam. Son oeuvre est également présente dans des collections prestigieuses telles que la Bibliothèque nationale de France (BNF) et le Musée de l’Élysée.

En 2014, Thibault a participé à un projet collectif, France (s) Territoires Liquides. Avec sa « Typologie du Virtuel« , il a sélectionné dans Google Earth des bâtiments co-produits par des individus anonymes, qui mettaient ainsi en lumière le désir de laisser une trace dans le monde numérique. Les images ont été exposées au musée Tri postal en juin 2015 et la Biennale de Lyon en septembre 2015.

Thibault a privilégié une nouvelle approche pour la PMU Carte Blanche 2014 au BAL et a travaillé sur la digitalisation du monde réel en utilisant un balayage 3D. Depuis lors, ce projet est en cours avec le partenariat technologique de Leica pour la série «  Territoires circonscrits  » et a été exposé pour la première fois en novembre 2015 à la Galerie Binôme.

Parallèlement, Thibault travaille à la publication de deux livres de photographie : Typologie du virtuel sera publié en octobre 2016 (Éd. La Pionnière) et Inexplorations courant 2017.